Bribes

L'énarchie et la technocratie.

 

Le débat relatif au redécoupage des cantons a été l'occasion de quelques perles savoureuses. L'une nous avait échappé. Le conseiller général de Saint-Pierre-de-Chignac, vice-président de l'assemblée départementale et par ailleurs maire de Boulazac, s'en est pris lors de son intervention aux « énarques technocrates » qui découpent de façon fantaisiste selon lui le territoire.

Lire la suite...

 

Nouveaux cantons, vieilles mentalités.

 

En dépit du vote hostile des élus de droite et des abstentions communistes le projet de redécoupage des cantons de Dordogne proposé par le Préfet a été approuvé par le Conseil général lors de sa récente séance. Non sans récriminations et grincements de dents.

L'intervention de M. Mattera, qui nous avait habitués à des propos mieux inspirés a été à cet égard très remarquée. Critiquant le redécoupage proposé il a protesté contre une « réforme uniquement organisée en fonction des électeurs ». En effet, si on se met à tenir compte des citoyens, où va-t-on ? Nous suggérons à l'élu de Beaumont de changer de peuple.

 

________________


Du beau, du bon, du bonnet, …

 

 

C'est une bien belle chose que le partenariat, surtout quand il associe des 'partenaires' aux intérêts contradictoires. Par exemple sous le bonnet rouge - supposé breton - de manifestants irascibles, des pauvres bougres criant famine et des patrons transporteurs éventuellement homophobes et en tout cas décidés à 'casser' du gaucho au pouvoir. Quant au partenariat public – privé pour les investissements dans les grands chantiers d'infrastructures routières ou ferrées, c'est la béatitude.

Lire la suite...

Médicaments commerciaux

 

L'enquête menée par la télévision (FR3) sur le lobby des laboratoires pharmaceutiques et leurs pratiques commerciales n'innove pas mais rappelle utilement des vérités qui semblent n'émouvoir aucun gouvernement, pas même lorsqu'on en est, projet de taxe après projet de taxe, semaine après semaine, à faire de Gribouille l'astre de tous les sondages.

Quelques simples rappels bien motivants, qui jalonnent l'émission : Un même médicament peut coûter trois fois plus cher en France qu'en Italie, un même générique coûte chez nous quinze fois plus cher qu'aux Pays-Bas, sans parler des véritables magouilles du reconditionnement ou des campagnes de dénigrement pour lesquelles parfois tombe une sanction : 40 millions d'euros d'amende pour Sanofi, par l'Autorité de la Concurrence, en 2013...

 

_________________


Touche pas à mon sexe

 

L'assemblée parlementaire du Conseil de l'Europe, créé en 1949, rassemble des élus (dont sept députés et sénateurs français) des 47 pays membres. Elle a adopté le 1er octobre une résolution, votée à une très large majorité, invitant les États européens à « définir clairement les conditions (…) à respecter s'agissant des pratiques (…) largement répandues dans certaines communautés religieuses, telles que la circoncision (...) »

Cette audace n'a pas plu, mais pas plu du tout, aux représentants les plus éminents des cultes musulman et israélite dans notre pays. Ceux-ci ne supportent pas que l'ablation rituelle du prépuce soit assimilée « de façon scandaleuse » à une violation de l'intégrité physique des enfants . Passe encore que les animistes préfèrent l'excision des fillettes …

 

_______________________