Compteur communicants :

un exemple de démocratie

 

L'affaire des compteurs communicants continue d'impacter l'actualité et révèle des initiatives intéressantes.

A Courcelle-les-Lens, village du nord de la France, à la suite d'une réunion publique organisée le 15 juin passé, réunion qui n'a pas manqué de soulever des controverses, le conseil municipal qui s'est tenu le 26 juin suivant à voté, à l'unanimité, pour la proposition du maire dont voici un passage (*) :

 

  •  A titre personnel, je ne suis pas hostile à la pose d'un tel compteur.
  • En ma qualité de Maire, je ne vais pas interdire aux Courcelloises et Courcellois qui le désirent, d'avoir un compteur LINKY.

Chacun aura donc le libre choix d'accepter ou de refuser le LINKY. Néanmoins, je soutiendrais celles et ceux qui le refusent. Il appartient à chacun d'assumer les conséquences de son refus. Je demande donc à Enedis de respecter le choix de ces usagers.

Je demande aussi à Enedis de contrôler ses installateurs, afin qu'ils ne fassent pas le forcing chez les abonnés qui refusent ce compteur.

Vu le Code généra des collectivités territoriales, article L2121-29, alinéa Q,

Vu  l'exposé de Monsieur le Maire,

Après avoir délibéré, le Conseil Municipal, à l'unanimité ACCEPTE la motion de Monsieur le Maire.

 

Nous ne pouvons que formuler le souhait que l'on puisse s'inspirer d'une telle démarche en notre belle commune de Champcevinel.

_______

(*) https://www.courcelles-les-lens.fr/userfile/documents/2018/Conseil%20Municipal/CMMdu26Juin2018.pdf#page=7&zoom=auto,531,754

__________________