Quelques éléments pour une chronologie utile

 

08 février 2007 : le Conseil municipal décide, à une très large majorité (14 pour, 3 contre) de réviser le plan d’occupation des sols et de mettre en chantier un plan local d’urbanisme (PLU).

22 mars 2007 : rédaction, par de futurs responsables d’Inicit, de la ‘proclamation’ intitulée :

Initiative citoyenne pour la maîtrise de l’urbanisation et la sauvegarde du cadre de vie’

09 mars 2009 : le Conseil municipal approuve le dossier préparé par le bureau d’études et arrête le projet de PLU

14 décembre 2009 : des animateurs de l’association (non encore déclarée) Inicit constatent que ce projet, instruit par la municipalité, approuvé par le conseil municipal, prévoit une réservation foncière pour porter l’assiette des VC2 et VC9 à 12 mètres de large, soit précisément ce que souhaite la Cap pour faire de ce trajet une voie de contournement ou rocade nord. Ces animateurs contestent un tel choix et ouvrent le débat.

25 janvier 2010 : le Conseil municipal s’oppose désormais à l’hypothèse de la rocade, comme l’opinion publique dans la commune.

18 mars 2010 : les premiers signes de fléchissement de la Cap étant donnés nous décidons de suspendre les initiatives que nous avions engagées, y compris la diffusion d’un tract intitulé : ‘Non à la déviation et au contournement nord’.

13 avril 2010 : le Conseil municipal confirme son opposition résolue au projet de la Cap .

28 avril 2010 : le Conseil de la Communauté renonce officiellement à sa proposition. Le président puis le directeur général des services de la Cap confirment que la doctrine de la Cap est de ne jamais passer en force.

17 mai 2010 : des lettres précises et détaillées sont adressées au commissaire-enquêteur désigné pour le PLU afin de faire valoir tous les argument utiles afin d’ obtenir la modification du projet de PLU, en ce qui concerne la largeur future des VC2et VC9 ainsi que la conservation en espaces naturels des chemins ruraux qui subsistent.

04 juin 2010 : assemblée générale constitutive d’Inicit . L’association peut désormais être déclarée à la Préfecture et jouir des prérogatives attachées à son nouveau statut ( ouverture d’un compte, actions en justice, etc )

29 août 2010 : les animateurs d’Inicit découvrent avec stupéfaction, en prenant connaissance du rapport de la Chambre régionale des Comptes que les lois et règlements en vigueur ne permettent pas le montage imaginé pour la rocade nord. Un tel montage n’est en effet pas légal, comme ne sont pas légales certaines dispositions des statuts de la Cap elle-même ! Une telle situation est pour le moins surprenante : à aucun moment les représentants de la commune, qui avaient eu connaissance du rapport dès le 30 janvier 2009, date à laquelle il a été débattu au conseil de la Cap, ne se sont servis de cet argument majeur pour s’opposer aux intentions de la Cap, ou n’y ont fait seulement allusion …

08 septembre 2010 : la délégation d’Inicit auprès du maire de Trélissac apprend avec consternation, de sa bouche, qu’il entend faire aboutir son ancien projet d’aménagement routier permettant un plus large flux automobile aboutissant au Pouyaud afin d’améliorer la fréquentation de la zone commerciale de sa commune; il fait état de la sollicitation d’une aide financière non de la Cap mais du Conseil général.

23 septembre 2010 : cette hypothèse est vigoureusement et radicalement réfutée par le maire de Boulazac, vice président du conseil général chargé des routes…

1er octobre 2010 : …ainsi que par le directeur général des services du Conseil général.

______________