Lutte contre les pollutions et les nuisibles

Pesticides : l'appel des médecins

 

 

Trois associations de médecins (AMLP à Limoges, EnVie-Santé à la Guadeloupe et AMSES-Martinique à Fort-de-France) lancent un appel contre les pesticides(*) et convient leurs confrères praticiens à signer leur appel en ligne (http://www.alerte-medecins-pesticides.fr/).

 L'objectif est de porter la voix des praticiens de terrain. Outre les médecins, mécontents de l'absence de mesures prises, les endocrinologues sont eux aussi très inquiets des effets des perturbateurs endocriniens. Beaucoup notent l'augmentation des maladies chroniques tels que cancers, troubles de la fertilité, maladies neurologiques, diabète, allergies,... dans leur clientèle, majoritairement agricole, ainsi que chez les riverains de ces exploitations.

Leur revendication rejoint celle de diverses associations qui réclament que l'état assure la protection des populations par la fin des dérogations à l'interdiction des épandages aériens, la disparition des pesticides dans les aliments, et la reconnaissance de maladies professionnelles agricoles dont l'apparition est liée à l'exposition aux pesticides.

Ils demandent également que les autorisations de mise sur le marché (AMM) garantissent la protection des agriculteurs, de l'environnement et des consommateurs, sachant que, sur ce point, ‟ les pesticides autorisés ne sont étudiés qu'individuellement, sans prendre en compte l'effet cocktail. Il souhaitent également que les tests réglementaires soient effectués par des laboratoires indépendants, désignés par l'ANSES(**) et financés par les industriels ”.

 

Nous ne pouvons que souscrire à cette initiative.

 

 

(*) Terme générique qui rassemble les insecticides, les fongicides, les herbicides et les parasiticides.

(**) Agence Nationale de Sécurité sanitaire, de l'environnement et du travail (Anses).

______________