Lutte contre les pollutions et les nuisibles

 

Schistes toujours

 

L'Oklahoma, état du centre des USA, connaît depuis près de dix ans une prospérité exceptionnelle. Celle ci est pour l'essentiel due à l'exploitation intense des schistes contenant du gaz et du pétrole. La technique de la fracturation hydraulique est systématiquement utilisée. Elle comporte la réinjection des eaux usées, le ratio moyen étant de dix barils d'eau pour un seul baril de pétrole récupéré.

Mais les injections provoquent des soulèvements de plaques près des failles, ce qui n'est pas sans risque dans cette région où s'est développé un vaste réseau d'oléoducs et où a été installé, à proximité de Cushing, un énorme complexe de stockage de pétrole brut de 60 millions de barils. Cette réserve stratégique est, comme toute la région alentour, menacée par les innombrables séismes provoqués par l'extraction du pétrole de schiste. L'an dernier, on a recensé 900 tremblements de terre d'une magnitude de 3, alors qu'au cours du quart de siècle précédent il n'y en avait eu que 21.

Les états de Californie, du Texas et du Dakota du Nord sont confrontés au même risque.

______________