Lutte contre les pollutions et les nuisibles

 

N'en jetez plus !

 

En France, 60 000 tonnes de déchets polluants seraient rejetées chaque année par les cartouches d'impression et toners usagés ! Ce triste constat représente une menace avérée pour notre santé et notre environnement.

La production annuelle de cartouches serait de 1,1 milliard. Une cartouche neuve pour imprimante laser entraîne une consommation de 3,5 l de pétrole. Alors qu'elle est de 90 ml pour une cartouche à jet d'encre. Les cartouches vides contiennent encore des composants d'une grande toxicité pour l'environnement (tels que aluminium, oxyde de fer, arsenic et nitrate d'argent pour les tambours photoconducteur...) et représentent des risques pour la santé. Quant aux plastiques utilisés pour une cartouche standard ils mettent, selon leur type, de 400 à 1000 ans pour se décomposer … !

Par ailleurs, le contenu des cartouches produit des C.O.V. et des poussières fines dues aux pigments lors des procédés d'impression. Et bien évidemment les nappes phréatiques ne sont pas à l'abri des produits utilisés. On peut facilement imaginer les conséquences pour l'environnement d'une cartouche jetée à la poubelle sans autre précaution.

La solution qui vient à l'esprit est de recycler, en pratiquant la réutilisation des toners et des cartouches d'encre.

Il est aujourd'hui possible de déposer nos cartouches dans une borne de récupération ou de les recharger, quoique cette recharge ne soit pas toujours possible, une puce électronique pouvant en empêcher l'emploi.

Selon l'ADEME il serait deux fois plus avantageux – financièrement et écologiquement – de réutiliser une cartouche plutôt que recycler ses composants. Les encres végétales offrent une solution intéressante en regard des encres minérales à base d'hydrocarbure. Les pigments ainsi que les autres additifs restent de synthèse, mais biodégradables.

Ces encres végétales présentent par ailleurs de nombreux avantages : couleurs plus brillantes, plus intenses, meilleure stabilité eau-encre qui permet une plus grande vitesse des machines et réduit la gâche. Elles procureraient également un meilleur séchage et une meilleure résistance au frottement.

Enfin, elles ont un impact sur l'environnement moindre (réduction de la consommation d'encre et de papier, réduction des C.O.V. ainsi que facilitation du recyclage).

Cependant un piège demeure, celui d'utiliser des huiles végétales issues de l'agriculture intensive avec son cortège d'engrais, de pesticides, d'irrigation incontrôlée...

_______________

Sources :

- http://www.sciencesetavenir.fr/high-tech/20140211.OBS5885/que-deviennent-vos-cartouches-d-encre.html

- http://www.ademe.fr/particuliers-eco-citoyens/bureau/reduire-dechets

- http://www.consoglobe.com/ecogeste-reutilise-toners-cartouches-encre-cg

- http://www.planetoscope.com/electronique/1286-consommation-mondiale-de-cartouches-d-encre-pour-imprimantes.html

 

_____________