Lutte contre les pollutions et les nuisibles

PRIX NOBEL DE LA PAIX

CONTRE SABLES BITUMEUX.

 

Une réglementation européenne, votée en 2008, offre la possibilité de limiter l'importation des carburants les plus polluants en Europe. Les États membres de l'U.E. doivent se mettre d'accord, ce 23 février,  sur les conditions de mise en œuvre de cette directive.

Les grandes compagnies pétrolières et le Canada, important producteur de sables bitumineux, exercent une forte opposition à l'application de cette directive.

Selon l'organisation les Amis de la Terre, certains pays, comme la France, seraient en train de céder à la pression des lobby opposés à cette loi.

Huit prix Nobel de la Paix(*) ont écrit aux chefs d’États européens et aux ministres de l'environnement, leur demandant de s'attaquer aux problématiques sources de carburants les plus polluantes, tels le sable bitumineux et l'huile de schiste.

Comme le rappelle l'ONG, le pétrole produit à partir de sable bitumeux, d'huiles de schiste ou de charbon liquéfié génère des émissions de gaz à effet de serre (GES) bien plus importantes que le pétrole conventionnel (plus de 23 % pour les carburants issus des sables bitumineux). Par ailleurs leur extraction dégrade de manière irréversible l'environnement et affecte fortement les conditions de vie des populations locales.

Selon cette même ONG, Total travaillerait sur un tel projet à Madagascar. Cette zone vulnérable pourrait ainsi connaître le même sort que les forêts boréales canadiennes.

Ces mêmes prix Nobel se sont adressés par le passé au président américain Barack Obama et l'ont persuadé d'abandonner le projet d'oléoduc chargé de transporter les sables bitumineux depuis l'Alberta, au Canada, vers les États-Unis.

Gageons que les responsables européens auront à coeur de suivre cet exemple.

 

____________

(*)

- Mairead Maguire, Prix Nobel de la Paix (1976) - Irlande

- Betty Williams, Prix Nobel de la Paix (1976) - Irlande

- Adolfo Pérez Esquivel, Prix Nobel de la Paix (1980) - Argentine

- Archbishop Desmond Tutu, Prix Nobel de la Paix (1984) - Afrique du Sud

- Rigoberta Menchú Tum, Prix Nobel de la Paix (1992) - Guatemala

- Président José Ramos Horta, Prix Nobel de la Paix (1996) - Timor Oriental

- Jody Williams, Prix Nobel de la Paix (1997) - Etats-Unis

- Shirin Ebadi, Prix Nobel de la Paix (2003) - Iran

 

Source : univers nature

 

ANTHROPOMORPHISME ?

 

 

      Il est certain que le terme même de « nuisible » est antinomique de l’expression de la diversité biologique ! Dès lors que la défense de l’environnement consisterait à maintenir à tout prix l’existant, la rubrique même n’aurait aucune pertinence, tant en ce qui concerne la flore que la faune d’ailleurs.

      Mais on nous concèdera que pour l’être humain un cèpe n’est pas nécessairement la même chose qu’une amanite phalloïde, un scorpion qu’une salamandre, ou encore une hyène qu’un mouton… Dans ces conditions il convient donc de comprendre que les paragraphes suivants visent seulement à informer sur les risques ou dangers qui résultent de l’activité des espèces considérées, voire à donner des informations sur la façon de les combattre ou de les détruire…

                                                   

                                                                                                                   

L’ ÉTOURNEAU SANSONNET

 

      L'étourneau sansonnet (sturnus vulgaris) est un oiseau assez semblable au merle par la taille (20 cm environ), la teinte du plumage (noir, un peu plus clair pour la femelle) et la couleur du bec (jaune). Toutefois une brève observation permet de les distinguer :

Lire la suite...

 

LA QUALITÉ DE L’AIR

 

 

 

      Le concept même de « qualité de l’air » est assez récent, appliqué en tout cas aux régions rurales telles que la notre. Le fondement légal de l’ensemble du dispositif définissant la qualité et assurant sa protection et sa surveillance est la loi n° 96-1236 du 30 décembre 1996 dite « loi sur l’air et l’utilisation rationnelle de l’énergie » (LAURE) intégrée au Code de l’environnement (livre II, titre II).

Lire la suite...

 

LA VIGIE ET LES PIRATES

 

 

               Il y a quelques années le directeur d’une modeste et très calme école à 5 classes du nord profond du département avait convaincu les parents d’élèves d’équiper à leurs frais les salles de classe, les couloirs et la cour de récréation, d’une vidéo-surveillance . Il assurait qu’ainsi il pourrait assurer depuis son bureau

Lire la suite...