Milieux naturels et diversité biologique


 

LE PASSAGE DES GRUES

 

Comme beaucoup d'habitants de notre commune vous avez sans doute été avertis, en ce mois de février, par le cri si caractéristique guidant le regard vers leurs formations en escadrille, du passage des grues cendrées qui remontaient vers le nord.

passgrues

La grue cendrée, « Grus grus » est un oiseau migrateur omnivore, de la famille des Gruidés. Elle se nourrit d'insectes, de mollusques et de petits vertébrés, lézards, rongeurs, petits oiseaux. Cependant elle ne néglige pas les feuilles d'herbes tendres et les graines de toutes sortes, jusqu'aux glands en saison automnale, quand le besoin s'en fait sentir.

Les couples demeurent unis pour la vie. Les petits sont nidifuges (ils quittent très rapidement le nid).

Selon Buffon, « C'est la grue qui entreprend et exécute les courses les plus lointaines et les plus hardies ».

Les grues, d'espèces différentes, couvrent la majorité des continents sauf l’Océanie, l’Amérique du sud et l’antarctique.

Pour le continent Eurasie, les zones de reproduction s'étendent du nord de l'Europe jusqu'aux confins du sud de la Sibérie orientale, au nord de la chine.

eurasie

Ces oiseaux migrent sur de grandes distances, atteignant 2500 km. Pour ceux qui séjournent au cours de l'été dans le nord de l'Europe, leurs terrains d'hivernage se situent au sud de l'Espagne, en Afrique du nord, via l'Espagne, l’Italie et la Sicile, en Égypte et jusque en Éthiopie par la Turquie.

Leur vol migratoire en forme caractéristique d'un V ou d'un Y aurait inspiré Palamède(*), cet observateur Grec rafiné et inventif, dans l'élaboration de l'alphabet. C'est pourquoi en Grèce ils sont nommés « oiseaux de Palamède ».

Équipée de ses deux mètres d'envergure, pour un poids situé entre quatre et six kg, la grue assure un régime de croisière évoluant entre 40 et 80 km/h. Cet oiseau est capable de voler à des altitudes considérables. Il utilise les colonnes d'air ascendant thermiques pour s'élever et planer ensuite sur de longues distances, réduisant ainsi les phases de vol battu, consommateur d'énergie. Souvent, dans notre ciel local, nous les voyons ainsi tourner en rond et prendre de l'altitude.

Dans la culture extrême-orientale, la grue est un oiseau très respecté, quasi mythique. Il en existe quatre variétés : la blanche, la noire, la bleue et la jaune.

Cet oiseau possède des mouvements calmes, puissants, fluides, élégants et paisibles. Son attitude est majestueuse. Il aime le mouvement, la danse, le jeu et les battements d'ailes.

En extrême-orient, il symbolise la longévité, l'immortalité, la sagesse et l'élévation de l'esprit.

En art martial il existe un type de boxe, nommée « boxe de la grue blanche » qui s'inspire de l'attitude de cet animal à la saison des amours. Il y est également fait référence dans des postures de yoga, et il caractérise certains exercices de soins basés sur l'énergie des méridiens en médecine chinoise.

gruesbox

La mythologie Greque fait également référence à cet oiseau. Pour certains, il serait rattaché au culte hyperboréen, ces habitants mythiques du nord de l'Europe, vivant dans un pays paradisiaque. Il serait en quelque sorte un messager de cet autre monde.

Le vol en V est conduit par un oiseau du groupe, le meneur, responsable pour un temps de l'avenir de la formation. Au bout d'un certain temps il va laisser sa place à un autre, et intégrer une position plus modeste au sein de la formation.

Aussi était-il décelé dans ce comportement un sens des responsabilités et le symbole de la démocratie participative....

 _______________

 (*) Palamède : figure de la mythologie Grec, compagnon et opposant à Ulysse, célèbre pour son esprit inventif. Il serait entre-autre l'auteur de l'ordre des lettres de l'alphabet ainsi que des lettres V et Y.