LA PHILATELIE

A ceux qui se sentent l'âme d'un néo-philatéliste (en herbe ? ),

philatlie

nous formulons ces quelques menus 'premiers conseils' :

* Ne jamais débuter une collection correspondant à une trop vaste ambition ! (ex. 'Les timbres de la 3ème république') : on y passe un temps énorme, on y consacre un peu trop d'argent... en vain car on se décourage et on abandonne prématurément. Éviter également de se consacrer à tous les timbres d'un pays, sauf s'il est de taille modeste, n'a pas eu une durée trop longue (ex. 'République démocratique allemande' ou 'République arabe unie' (Égypte + Irak +Yémen) et n'est pas un spécialiste de l'émission philatélique.

* Demander conseil à un philatéliste chevronné, amateur ou professionnel. Avoir une idée approximative du coût final, du nombre total de timbres et de la difficulté à se les procurer peut être de bon aloi.

* Il est indispensable d'avoir un minimum de connaissances sur la fabrication des timbres, les techniques utilisées, etc. A Périgueux on est impardonnable de ne pas savoir ce qu'est la taille-douce et en quoi elle se distingue de l'héliogravure, par exemple.

* Le choix peut judicieusement se porter sur une collection thématique qui est de fait personnalisée ; mais là encore il ne faut pas avoir les yeux plus gros que le ventre. Ex. 'Les oiseaux dans le monde' n'est sans doute pas très raisonnable ; 'les poissons d'eau douce' l'est plus. Et pourquoi ne pas se constituer une petite collection certes restreinte mais très personnelle ? Ex. 'Les oiseaux vus dans mon jardin'.

* On peut aussi envisager une collection de timbres avec une figuration thématique unique mais de multiples représentations : 'Marianne' ou 'le coq gaulois'. Si on en a le goût (et les moyens, car ils coûtent cher en non–oblitérés) la représentation d’œuvres d'art (tableaux de peintres célèbres notamment) est un merveilleux objet de collection.

* D'une façon générale la philatélie acquiert une portée et une valeur accrues si le collectionneur part du timbre pour découvrir ou apprendre (un événement historique, un monument, un artiste - cf. les peintres).

* De la même manière il ne faut pas systématiquement vouloir obtenir le timbre 'nu'. Collé sur une enveloppe très ancienne ayant réellement voyagé ou sur une carte postale ayant une signification historique lourde, il doit impérativement être conservé en l'état. Ex :cartes postales expédiées en France par des prisonniers ou des requis du STO et comportant les stigmates de la censure allemande.

* Certains timbres peu esthétiques doivent également être traités avec soin s'ils se rapportent à une brève période historique et en particulier s'ils ont été surchargés ('État français', ' Afrique équatoriale française',) pour des raisons purement matérielles parfois...

* Ne jamais oublier que certains pays, de petite taille souvent, ont utilisé la philatélie comme moyen d'accroître leur renommée touristique (pays du golfe arabo-persique surtout), ou pour gagner quelques devises précieuses.

A VOS GRENIERS ! 

_______________