Extrait du document PLU

 

4 - PROJETS COMMUNAUTAIRES / Données PDU en cours

 

     Le contournement nord de Périgueux

Alors que l'A89 vient d'être bouclée, le projet de contournement nord n'apparaît plus à l'ordre du jour, car de nombreuses zones sont désormais urbanisées ou sont inscrites en zones naturelles dans les documents d'urbanisme (PLU notamment).

 

     En outre, selon l'étude préliminaire réalisée en 1992, les effets attendus en terme de circulation ne justifiaient pas à l'époque sa réalisation: le trafic de transit concerné paraissait faible (moins de 30%), et la majorité des déplacements du secteur était en relation directe avec l'hypercentre. Dans cette étude, cinq solutions avaient été envisagées sur Champcevinel, la plus avantageuse en terme de trafic capté passant à proximité de Périgueux, mais étant la plus coûteuse. Aujourd'hui, l'impact de la mise en oeuvre du contournement nord en terme de trafic capté serait réévalué. Toutefois le coût élevé de l'infrastructure, en raison de la topographie accidentée du secteur, ne pourrait être financé exclusivement ni par la CAP, ni par le conseil général.

 

     Une autre solution moins coûteuse, évoquée lors de la table-ronde du 28 novembre 2006, serait l'aménagement des voies existantes. A priori, les communes traversées s'y opposeraient en raison de l'augmentation des nuisances, (bruit, pollution et destruction du milieu naturel) sur des secteurs s'urbanisant progressivement.

 

     Les projets du Conseil Général

     Il existe un projet routier départemental 2000-2007, arrivant à échéance. Un nouveau schéma routier devrait être réalisé prochainement. L'ensemble des opérations n'étant pas à ce jour réalisé en totalité, une partie sera reportée dans le nouveau schéma. Citons notamment sur les communes suivantes :

En limite des communes de Champcevinel et Trélissac, deux giratoires sur la RD8, l'un au niveau de l'accès du centre aquatique et l'autre au lieu-dit « Les Romains », avec une échéance de réalisation en 2008.

 

     La prise en compte des déplacements constitue un enjeu majeur dans la démarche entreprise car il convient d'assurer la sécurité des usagers. Une recherche de cohérence doit être assurée entre la capacité et la sécurité existante sur ces voies et les dispositions quantitatives du document d'urbanisme d'une part et d'autre part avec la situation des espaces constructibles. Il conviendra également d'avoir un regard attentif sur les accès aux voies, notamment au niveau des axes ou le trafic est notable.

 

     La sécurité des déplacements constitue un critère important dans l'organisation de l'espace bâti. Il occupe également une place importante dans le cadre de la mise en place d'un outil de planification pour répondre à la nécessaire prise en compte des déplacements pour assurer un développement durable et assurer la sécurité des usagers. Une recherche de cohérence doit être assurée entre la capacité et la sécurité existante sur ces voies et les dispositions quantitatives du document d'urbanisme d'une part et d'autre par avec la situation des espaces constructibles. Il conviendra également d'avoir un regard attentif sur les accès aux voies, notamment ua niveau des axes où le trafic est notable.

   

Quelques commentaires peuvent être avancés.

     La desserte suit les orientations générales du relief et suivent globalement un tracé longitudinal orienté nord-sud notamment sur les voies communales d'intérêt départemental. Seul un axe structurant communal traverse le territoire d'est en ouest assurant ainsi la liaison entre les deux voies départementales. A noter que cet axe traverse le bourg de Champcevinel. Un autre commentaire peut être ajouté à ce dernier commentaire, il découle de la prise en compte des usages locaux qui mettent en évidence une fréquentation notable de cet axe par les usagers qui veulent contourner Périgueux par le nord. Localement cette voie est définie comme la rocade de contournement de Périgueux. Cet usage n'est pas sans conséquence pour Champcevinel et méritera un développement de réflexion.

     Ce tracé traduit également le lien important et l'attirance du territoire communal vers l'agglomération de Périgueux et justifie également le développement sur le quart sud-est du territoire communal.

     Les données concernant les comptages sur le territoire communal datent de 1999 mais déjà ils mettaient en évidence une circulation plus importante sur l'axe transversal (VC2) avec 3214 véhicules/jour, le double du trafic sur la VC1 (1640 véhicules/jour). Les données concernant la circulation le week end sont différentes : elles sont équilibrées ce qui confirme une part de circulation transversale probablement non liée à la population de champcevinel.

     La prise en compte des alternatives en terme de déplacement constitue un point d'appui majeur qui devra être pris en compte dans la définition des nouveaux espaces ouverts à l'urbanisation avec un prolongement dans la définition des conditions de l'ouverture à l'urbanisation des nouveaux quartiers (traduction dans la définition des voies de desserte interne). Un enjeu majeur a été identifié pour trouver une traduction règlementaire avec la prise en compte de la création de voies structurantes inter quartiers qui a déjà fait l'objet d'une réflexion dans le document en vigueur.

     La prise en compte des déplacements se traduit déjà dans le document en vigueur et dans les projets de la commune avec un programme pour renforcer le réseau.

     Il convient également de prendre en compte la desserte du territoire par le réseau « Péribus » qui permet de relier Périgueux et plus globalement, il faudra également intégrer à cette problématique le plan de développement urbain.

 

Diagnostic du territoire 27/03/08