LA FUITE ET LA FACTURE

 

       Soyez vigilant ! Si une fuite – même minime – survient sur la canalisation d’eau potable qui alimente votre maison (ou votre appartement) entre le compteur divisionnaire et le logement, le volume perdu risque se révéler rapidement important.

Or le compteur aura enregistré l’écoulement de cette eau comme s’il s’agissait d’une consommation domestique que vous auriez décidée, ce qui entraine inéluctablement sa facturation. Dur retour à la réalité, surtout si le relevé ne s’effectue qu’une fois par an…

 

       La doctrine en la matière, rappelée en tant que de besoin par la société fermière (et sans doute gravée prochainement dans la Loi) est la suivante : la facturation est dans ce cas, s’il est attesté que la fuite est responsable, limitée au double de la consommation moyenne au cours des trois années précédentes. C’est bien, mais c’est peu de garanties pour le consommateur.

 

      La présente mise en garde ne doit surtout pas être interprétée comme une invitation à souscrire un de ces contrats d’abonnement/intervention à une société qui cherche à se faire passer pour la société fermière elle-même (sigle, disposition du courrier), ou à une filiale. Il s’agit là d’une vulgaire arnaque, d’un abonnement qui en fait vous priverait de la compétence et de la gentillesse de votre plombier. Et d’ailleurs, qu’apporterait-elle au règlement de votre facture ?

 

______________