Coulounieix-Chamiers :

Un exemple à suivre.

 

La presse locale s'en est largement fait écho : Le maire de Coulounieix-Chamiers est intervenu, au cours du mois de novembre écoulé, auprès du Directeur local d'ENEDIS pour demander que soit respectée la décision de tout administré d'accepter ou non l'installation d'un compteur d'électricité Linky en ses appartements, ainsi que de prendre en compte le refus de l'installation du même compteur sur l'ensemble des bâtiments communaux. Une décision municipale ayant été prise dans ce sens à l'unanimité.

Mais les choses ne s'arrêtent pas là. En effet, les sociétés sous-traitantes en charge de l'installation ayant continué, semble-t-il, de vouloir imposer la mise en place du dit compteur, ont contraint le maire à intervenir à nouveau auprès des services d'ENEDIS locaux et régionaux pour signifer sa "colère et son indignation" et demander que la décision du conseil municipal soit respectée.

Afin que le plus grand nombre d'habitant soit informé de cette détermination, et puisse prendre une décision en toute connaissance de cause et sans contrainte, un courrier rappelant la position de la municipalité a été communiqué à toutes les associations de Coulounieix-Chamiers.

A la lecture de ces quelque lignes, une question vient tout naturellement à l'esprit :

Pourquoi l'attitude du conseil municipal de Coulounieix-Chamiers ne pourrait-elle pas être appliquée dans les autres communes, pour la tranquillité des habitants ?

D'autant que cette décision du tribunal administratif de Rouen et cette déclaration du directeur régional d'ENEDIS Bretagne, portées à votre connaissance dans des articles précédents, tendent à en prouver la faisabilité.

Y a plus qu'à...

__________________